unclic@unehistoire

Évolution de la navigation depuis mobile

 Lors du cours d’histoire de l’internet suivi dans le cadre de ma licence professionnelle MMI, il m’a été demandé de rédiger un compte rendu sur l’évolution de la navigation depuis mobile pouvant se présenter sous la forme que l’on souhaite. J’ai donc choisi d’écrire un article sur mon blog : le blog étant à mon sens un support très actuel et permettant de développer le sujet au mieux, sans limite et à l’aide de supports visuels.

La navigation depuis mobile est devenue quelque chose d’incontournable aujourd’hui. Grâce aux technologiques actuelles, son utilisation est assez simple et transparente pour l’utilisateur mais également multi-support (téléphone, smartphone ou encore tablette). Je tenterai donc, par cet article, de mettre en avant les raisons qui ont permis cette évolution technologique et la manière dont est gérée cette navigation à nos jours. Pour cela, j’ai décidé d’étudier chaque sujet en plusieurs parties afin de permettre une facilité de compréhension et d’analyse.

 

UN PEU D’HISTOIRE ?

Pour commencer, il est important de se remémorer le parcours des supports mobiles. Le premier fut tout d’abord le téléphone mobile.

Le Docteur Martin Cooper semble être le premier à réaliser un appel avec un téléphone cellulaire en 1973. Il n’est cependant pas encore question de téléphone dit mobile. Dix ans après cette révolution, le Motorola DynaTAC 8000X était inventé par le Docteur Cooper.

Il fallut attendre 1991 et l’apparition du Bi-Bop pour démocratiser le téléphone mobile dans les foyers français et lancer la révolution dont nous connaissons tous les résultats aujourd’hui ! Le smartphone a aujourd’hui envahi le marché des téléphones portables. Mais d’où vient-il ?

Ceci débuta en 1993 par la collaboration d’IBM et de BellSouth et par leur smartphone l’IBM Simon. Les fonctions n’apparurent qu’en 2002 grâce au Windows Pocket PC. Il fut l’un des premiers appareils sans fil à pouvoir envoyer et recevoir des courriers électroniques. 2007 est sans doute l’année la plus marquante : l’arrivée du tout premier iPhone. Il apparaît alors révolutionnaire en tout point : performance, fonctionnalités, options, design, finition et intègre également les premières applications mobiles (disponible par l’App Store) dont nous connaissons aujourd’hui les héritières.

Nous avons donc vu précédemment l’évolution des téléphones mobiles mais qu’en est-il des tablettes ? Et bien elles suivirent le même schéma d’évolution que les mobiles et connaîtront un réel essor suite à la sortie de l’iPhone et de son petit frère l’IPad sorti en 2010. Depuis Windows, Samsung, Sony et bien d’autres marques se sont lancés sur ce support.
L’iPhone fut donc une révolution des terminaux mobiles que ce soit téléphone ou encore tablette et continue à inspirer les supports de navigation que nous connaissons aujourd’hui.

INTERNET ET LES NAVIGATEURS

Nous avons vu dans cette première partie l’évolution des mobiles et des tablettes qui sont les supports de navigation mobile actuels. Je vais maintenant m’intéresser à Internet et aux navigateurs.
Internet est tout d’abord né en 1969 sous le nom d’ARPANET par le projet d’une agence de défense américaine. Le projet est rendu public et les réseaux s’agrandissent. On peut alors voir en 1990 les bases actuelles d’internet et les navigateurs émerger grâce au CERN. (Organisation européenne pour la recherche nucléaire).

Par définition, un navigateur est un logiciel permettant d’accéder à internet. Il existe aujourd’hui de nombreux navigateurs pour tout type de support. Afin que cela soit plus compréhensible, j’ai décidé de réaliser une image représentant leur évolution jusqu’à maintenant.

Au fil des années ils sont devenus de plus en plus puissants et sont considérés maintenant comme des intelligences artificielles en raison de leur complexité et de leur analyse du comportement de l’utilisateur.

LE MONDE DE LA TÉLÉPHONIE

Maintenant que nous avons revu ensemble l’histoire des téléphones mobiles, et que nous avons évoqué le développement des systèmes de navigation, il est temps de s’interroger : pourquoi cette avancé fut-elle possible ? Je vous propose donc dans cette nouvelle partie de nous intéresser au côté technique.

Le Motorola DynaTAC faisait partie de la première génération (1G) de téléphone mobile, il fonctionnait analogiquement. Les opérations de traitement (stockage et utilisation de données) étaient cependant très lourdes et donc très longues.
La révolution va donc se faire par l’utilisation du numérique, on parlera alors de la seconde génération (2G). Grâce à ces nouveaux réseaux on peut transmettre des données numériques de faible volume, c’est le SMS (Short Message Service). Au fil du temps cette norme fut améliorée puis totalement boostée quadruplant alors le débit pouvant être transmis.

La 3G fait ensuite son apparition et permet alors d’accéder à des hauts débits de transmission.

Nous venons tout juste d’entrer dans l’ère de la 4G. Suite à ce petit rappel technique nous pouvons remarquer que le débit n’a fait qu’augmenter depuis les prémices du téléphone portable.

LE RWD C’EST QUOI ?

La présence de tant de supports a évoqué un problème certain : comment permettre à l’utilisateur de visualiser une information aussi clairement sur un téléphone mobile, une tablette ou sur son écran d’ordinateur ? Pour pallier à ce problème est intervenu le principe du site web adaptatif aussi connu sous le nom de design web responsive (RWD). Ce principe peut être résolu par la programmation de media query, ce type de programmation permet d’adapter la mise en page en fonction du support qui lit le contenu. On peut alors réduire la taille des composants, changer leur disposition ou alors décider d’en faire disparaître ou apparaître certains. Il existe également une deuxième méthode, créer un deuxième site web spécialement pour la visualisation mobile.

Ce site sera donc adapté et conçu spécialement pour ce support. Il est facile de la remarquer lors de vos navigations (@url souvent = m.nomdusite)

Les deux solutions présentent leurs avantages et inconvénients. La première permet l’interprétation du site de base par tous les supports, il faut cependant tous les prendre en compte. De plus il est important de bien gérer les débits vers l’utilisateur, une image de haute qualité mettra beaucoup plus de temps à se charger sur un mobile que sur un ordinateur. La deuxième quant à elle résout ce problème de débit et de temps de chargement. Cependant il est lourd de développer un deuxième site, spécialement pour un support mobile, ceci implique un budget supplémentaire. Le RWD est une technologie encore très nouvelle et se développe aujourd’hui à grand pas. Le futur nous proposera peut être un jour une nouvelle solution regroupant les avantages des deux solutions évoquées précédemment.

UNE CONCLUSION ?

Nous pouvons donc mettre en valeur plusieurs points importants : la navigation mobile est aujourd’hui très courante grâce aux améliorations technologiques. La recherche a permis aux téléphones d’être de plus en plus performants et les réseaux téléphoniques ont amélioré leurs normes. Tout ceci a notamment permis aux utilisateurs de consulter et d’envoyer des données qui sont de plus en plus complexes. Les navigateurs ont quant à eux permis l’affichage et la recherche des données sur support mobile. C’est ainsi que le responsive a été inventé, afin de s’adapter aux utilisations et à la variété de support.

Nous pouvons donc conclure que nous n’en sommes qu’aux prémices du support mobile car les dernières tendances indiquent que leurs utilisateurs sont de plus en plus nombreux à être connectés tout au long de la journée. Et puis rappelons-le, le smartphone fut inventé il y a un peu plus de 10 ans et selon Moore nous pouvons déjà nous attendre à quelques changements très rapidement.

 

Formation Maison After Effects

Le mauvais temps est arrivé au Puy en Velay !

Mon travail pour la licence étant bien avancé j’ai décidé de me faire plaisir en suivant deux ou trois tuto Photoshop mais aussi de l’After Effects. Pas mal pour un développeur hein !